Le psychomotricien
Renforcer le lien entre le corps et l'esprit

Qu'est ce qu'un psychomotricien?

La psychomotricité, une thérapie et une rééducation à médiation corporelle.

Le psychomotricien est auxiliaire de médecine au même titre que les autres professions paramédicales (kinésithérapeute, infirmier, orthophniste,...). Sa formation est sanctionnée par un Diplôme d'Etat délivré par le Ministère de la Santé.

Il exerce sur prescription médicale et fait un bilan psychomoteur avant d'entreprendre ou non un suivi. Le médecin s'appuie sur le bilan pour établir un diagnostic.

Le psychomotricien est en charge des troubles psychomoteurs tels que les défauts de coordination, les difficultés de repérage dans l'espace, les troubles de l'équilibre, les problèmes d'écriture, etc.

Il intervient par l'intermédiaire du corps auprès d'enfants et d'adultes présentant des difficultés pour s'adapter à leur environnement en raison de troubles sensoriels, psychiques, mentaux et/ou moteurs.

La psychomotricité est une approche globale de la personne. Elle prend en compte les fonctions motrices, psychiques et affectives. L'objectif de ce professionnel est d'aider la personne à retrouver une harmonie entre ces trois fonctions en agissant sur le corps.

Ce professionnel est formé pour s'appuyer sur des techniques d'approche corporelle (jeu, expression corporelle, sensorialité, parcours psychomoteur, musique, etc.), des techniques de relaxation, ainsi que de techniques de rééducation comme les troubles de l'attention, les troubles visuo-spatiaux, les troubles de l'écriture, etc.

Ses champs d'action

  • Éducation précoce, prévention et stimulation psychomotrice des jeunes enfants
  • Retard du développement psychomoteur
  • Tonus (tension musculaire, troubles de la maturation ou de la régulation tonique et troubles tonico-émotionnels)
  • Schéma corporel et image du corps (connaissance, perception, expression et vécu du corps)
  • Latéralité (utilisation préférentielle d'une main, d'un pied et d'un œil)
  • Organisation spatiale et temporelle (orientation et repérage dans l'espace et dans le temps)
  • Motricité globale (équilibres, coordinations, dissociation) et motricité fine (déliement digital, praxies fines, dextérité manuelle)
  • Inhibition psychomotrice (grande restriction des fonctions motrices, expressives, intellectuelles et relationnelles)
  • Instabilité psychomotrice, TDA/H (déficit attentionnel, impulsivité, hyperactivité)
  • Graphomotricité (dessin, écriture)

Les interventions extérieures


Le psychomotricien peut être amené dans son exercice en libéral à pratiquer des séances de groupe ou des séances individuels afin de répondre à une demande d'une institution comme les crèches, les maisons de retraite, les EHPAD, les écoles...

Il est habilité à mettre en place des formations, pour certains enseignants, aux divers troubles que peuvent présenter les enfants (ex: trouble des apprentissages).

Il intervient aussi dans les structures d’accueil de petite enfance ou les écoles de formation (ex: étudiants infirmiers).